Logo du site investissement-immobilier.site

Pourquoi l'investissement immobilier ?

L'investissement immobilier a clairement le vent en poupe. C'est l'une des raisons qui poussent les contribuables à y injecter des fonds. Contrairement à l'épargne classique par exemple, il est moins touché par les conjonctures économiques et demeure un placement sûr. Il se démarque de plus en plus comme le complément de revenu préféré des particuliers, qui comptent sur son potentiel pour générer des profits.

L'autre avantage avec l'investissement immobilier, décrit ici, c'est qu'il permet de se constituer un patrimoine solide qu'on peut léguer à sa descendance. On le sait, préparer sa retraite est l'une des préoccupations majeures des salariés et avec cette opération, ils ont le mécanisme parfait pour y arriver. Ici, il ne s'agit pas uniquement de faire l'acquisition d'un bien immobilier, mais de le mettre en location par la suite. L'aspect locatif est par conséquent très important et génère des rentes régulières.

Une autre raison pour laquelle l'investissement immobilier est une option des plus intéressantes est le plaisir de passer de locataire à propriétaire. On ne se préoccupe plus que de l'entretien de son patrimoine nouvellement acquis ou de sa rénovation. Compte tenu des fluctuations du marché, mettre le bien en vente peut se révéler très bénéfique et permettre de faire une plus-value intéressante au passage.

L'autre bonne nouvelle et pas des moindres, est l'avantage fiscal lié à cette opération. En effet, il existe diverses lois qui prévoient des allègements fiscaux pour ceux qui investissent dans l'immobilier, surtout dans le locatif. C'est une motivation très puissante qui finit par avoir raison des plus sceptiques.

Réussir son investissement immobilier

Comme tout type d'investissement, celui-ci demande un certain savoir-faire, afin d'en tirer le maximum de profit. Tout d'abord, il est primordial de trouver la ville, la commune ou tout simplement la zone géographique où le projet a plus de chance d'être réussi. Parmi les facteurs à prendre en compte, il y a l'étude des différents profils des résidents. Si c'est une région où la population est constituée d'un nombre importants d'étudiants, il y a de fortes chances que le logement y soit beaucoup recherché. Les familles sont également une donnée à prendre en considération, surtout si des établissements scolaires sont installés dans les environs.

Dans la mesure du possible, il est conseillé de s'informer sur la croissance démographique de la région en question. Si elle est en hausse, l'investissement immobilier peut être sérieusement envisagé, surtout s'il existe des infrastructures et des voies de communication de qualité.

Pour les profanes, la clé du succès réside aussi dans le fait de confier la gestion de l'investissement locatif à un professionnel. Plus outillé et expérimenté, il est plus à même de garantir le paiement des loyers, par exemple. Il peut s'agir d'une agence immobilière ou d'un notaire. Contracter une assurance garantissant le paiement des échéances mensuelles est également une bonne idée.

Site d'information sur l'investissement immobilier

Investir dans l'immobilier en 2018


Les dispositifs d'incitation à l'investissement immobilier

En matière de législation ou de mécanismes favorables à ce type d'investissement, le plus connu est sans conteste la défiscalisation Pinel. Elle accorde une réduction d'impôt sur le revenu pour l'acquisition de biens immobiliers neufs de préférence, ensuite mis en location. Si le bien est ancien, il est possible de bénéficier de la défiscalisation sous réserve d'y faire des travaux afin de le rendre conforme aux normes d'habitation. Pour profiter de cette loi, la location doit être faite sur un minimum de 6 ans. Les réductions varient de 12 % pendant 6 ans, jusqu'à 21 % pendant 12 ans.

Il y a également le dispositif Censi-Bouvard, grâce auquel les contribuables français ont la possibilité de récupérer leur TVA (taxe sur la valeur ajoutée) à hauteur de 20 %. Il ne s'arrête pas là, puisqu'il permet aussi une réduction d'impôt de 11 % sur 9 ans ou 6 ans dans certains cas. Le bien en question doit être meublé pour pouvoir prétendre à cette offre.

Quant à la loi Malraux, elle intéresse ceux qui achètent des bâtiments dans des régions protégées ou possèdent un logement dans un vieil immeuble. Elle accorde une réduction d'impôt fixée sur la base des travaux de rénovation, avec des taux compris entre 22 % et 30 %.